Contenus Générés par l’Utilisateur ? La blague !

Les « contenus générés par les utilisateurs » ont tout contre eux. À commencer par leur nom. Surtout leur nom. Mais changez leur nom, et vous n’aurez pas fini cette phrase que la fin du monde sera arrivée.

Capture d'écran - 19022013 - 20:00:49

Un camp de travail forcé. Les utilisateurs y sont rémunérés en « karma ».

La misère vous va si bien.

D’abord, les Contenus Générés par l’Utilisateur (CGU) ont l’anagramme d’UGC, la chaine de ciné qu’on aime ne pas apprécier. Ensuite, ils ont l’acronyme des Conditions Générales d’Utilisation (CGU aussi). Les conditions qu’on a pas envie de lire et dont le but est toujours d’une façon ou d’une autre de vous farcir façon dinde un soir de noël. Mais le must, c’est le nom complet.

Contenus. Générés. Par l’Utilisateur. Arrêtez vous pour relire ça deux fois. L’Utilisateur génère des contenus. Il produit des choses. Il crée du contenu. C’est un producteur. Ou un auteur. Ou un créateur. Mais pour les besoins de l’occasion, on parlera d’utilisateur.

L’utilisateur utilise votre produit, programme, site, etc.

Vous, vous êtes un « créateur » et un « propriétaire ». Quelqu’un de distingué. Lui, utilisateur. Grand seigneur, vous fabriquez et mettez à disposition un outil. Pauvre et malheureux, il se contente de ses maigres moyens. Il ne peut qu’utiliser tremblotant l’œuvre immortelle que vous lui offrez bienveillant.

Touchez ma bosse.

Maintenant changeons les termes. Comment dire « Contenus Généré par l’Utilisateur » autrement ?

Contenus Générés Gratuitement par le Client

« Contenu généré gratuitement aux frais du client ». Ça pourrait assez bien correspondre. Vous mettez une plate-forme à disposition d’un client. Le client y produit des choses. En fonctions des conditions d’utilisations que vous faites signer, le client possède ou non son travail.

Si la plate-forme vous fait renoncer à tout droit sur votre production, on peut parler de travail gratuit. CGU peut donc se dire aussi « Travail gratuit réalisé par le client ». À ce tarif, les utilisateurs peuvent se présenter autrement.

 » -Tu utilises ce site ? -Oh, non! Je participe à sa valorisation économique pour le bénéfice d’un tiers. -Et on te paie pour ça ? -Oh que non! C’est moi qui paie ! Le site monétise mes données, mes contenus, et exige un abonnement pour les services premium ».

Mais Contenu Généré par le Client, c’est encore trop bon. On doit pouvoir trouver qui corresponde bien à ce que sont les CGU.

Création Gratuite disponible à l’Exploitation

Certains des utilisateurs sont des auteurs. Il ne se contentent pas de signaler les phautes grauçières dans vos articles mal écrits. Ils ne se bornent pas à prévenir de bugs ou de dysfonctionnements dans votre produit. Ils réalisent d’authentiques œuvres artistiques, intellectuelles.

Mais comme ils les réalisent chez vous, grâce à votre produit, on ne dit pas « créateur ». On dit « utilisateur ». Toi comprendre ? Le producteur, c’est celui qui détient la plate-forme. Parce que c’est lui qui produit la plate-forme. Et la plate-forme produit des utilisateurs.

Au fond, Facebook t’a créé. Sans lui, tu serais resté misérable, à ne même pas te savoir misérable comme dirait Pascal. Jamais tu n’aurais pu produire ces grandes choses. Youtube, même combat. Au fond, c’est Google qui tourne les vidéo à ta place. Acceptes donc ton statut d’utilisateur. Ta place de net-sclave. Qui « génère » du contenu, comme un bot de spam génère des liens douteux.

Quant à tes créations, nul doute qu’on trouvera une belle façon d’en faire de l’argent sur ton dos sans toi.

Conclusion

La mauvaise foi n’ayant pas de limite, je m’empresse donc de soumettre ce post à Rue89. Que je remercie pour sa bonté et sa bienveillance, sans lesquelles je n’aurais jamais pu accéder à aucune frontpage. Même pas sur un site perso.

À lire (beaucoup) plus sérieusement sur le sujet : Éléments de réformes du droit d’auteur. Des propositions pour financer la culture qui repensent la place des utilisateurs créateurs dans l’économie.

Publicités

Une réflexion sur “Contenus Générés par l’Utilisateur ? La blague !

  1. Publics Parts de Jeff Jarvis – 512KO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s