Protéger sa vie privée ? Vraiment ?

La vie privée est un processus collectif. Protéger sa vie privée tout seul ne marche pas. Une bonne part du temps, ce sont les autres qui protègent votre vie privée.

On cite souvent le mot de Bruce Schneier : « la sécurité un processus, pas un produit ». Sécuriser quelque chose (et notamment des données) ne peut pas se faire uniquement par la technique. En fait, ça ne se fait largement pas par la technique. Peu importe les trésors de technologies que vous mettrez en œuvre : si vous laissez la fenêtre ouverte, blinder la porte ne sert à rien. Je voudrais insister ici sur le fait que pour la vie privée, c’est pareil.

D’une part, la vie privée ne peut pas être protégée en vertu même de ce qu’est la vie privée. D’autre part, à supposer qu’on veille protéger certaines données personnelles, il y a toutes les chances qu’on échoue. Plus exactement, il n’y a pas de moyen de « protéger » une donnée qui a, à un moment quelconque, été publique. Ce qui a été rendu public, d’une façon ou d’une autre, est à peu près impossible à maîtriser. On ne peut plus « remettre dans la boîte » ce qui en a été sorti.

Dit clairement : protéger sa vie privée tout seul est un leurre. Vouloir préserver sa vie privée, soi-même, seul, est complètement illusoire. À partir du moment où ce que vous cherchez à protéger a été public ou l’est encore, sa protection efficace ne peut passer que par les autres. Aussi étrange que ça soit, on ne protège pas sa vie privée des autres, on protège sa vie privée avec les autres.

Les informations de contact sont un cas d’école. Dans bien des cas, vous avez besoin et vous voulez que votre numéro de téléphone soit communiqué. Mais, à l’évidence, vous ne voulez pas qu’il soit communiqué à n’importe qui pour n’importe quelle raison. Pourtant, vous n’allez pas arrêter de passer votre numéro quand c’est nécessaire. Pour éviter les mauvaises surprises, vous vous appuyez sur ceux à qui vous avez confié votre numéro. Vous considérez que c’est grâce à eux (grâce à leur bon sens, leur bienveillance, &c.) que vos informations ne sont pas semées à tout vent.

Mais bien sûr l’exemple des numéros de téléphone est biaisé. Parce que vous pouvez légitimement vous attendre à ce que ceux à qui vous confiez un numéro n’en fassent pas n’importe quoi. Vous savez, en fonction d’à qui vous le donner, qu’il est plus ou moins digne de confiance, qu’il sait qu’il s’agit d’une donnée particulière, &c.

… Et vous pouvez aussi ignorer qu’on ne peut pas lui faire confiance. Ou lui faire confiance à tort. Plus simplement, celui avec qui vous partagez n’est peut être pas au courant, ou pas conscient des situations dans lesquelles il va diffuser, sans le savoir, des informations sur vous.

Dit autrement : si un de vos contact utilise une application mobile qui récupère (à son insu ou pas) les numéros présents dans son téléphone, votre numéro est dans la nature. Votre vie privée ne peut pas être protégée par vous seul, parce qu’il y aura toujours une faille. Quelqu’un diffusera forcément, à un moment ou un autre, un morceau de votre vie privée que vous auriez voulu un peu mieux protéger.

Le mauvais point, c’est qu’on ne peut pas vraiment contrôler les données qui relèvent de notre vie privée. Le bon point, c’est que nos choix et nos actions ont un impact sur la vie privée des autres. On peut, à son échelle, participer à protéger la vie privée et la liberté de ceux qui nous entourent. In fine, une des raisons de refuser d’utiliser certains services comme Facebook, c’est de refuser d’être un de ceux par lesquels la vie privée des autres leur échappe (encore plus).

—–

Crédits Photos : Phone – light et Phone – dark, par, VampzX_23 (CC-BY-NC-SA 2.0) et Keyboard par matsuyuki

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s