Protéger sa vie privée (ou pas)

Entre ceux qui n’ont rien à cacher et ceux qui virent au geek parano, il doit avoir un juste milieu. Plus j’y pense, moins j’y crois. La vie privée n’est pas un problème. Si on s’inquiète pour sa vie privée, c’est qu’on comprend mal ce que c’est, qu’on s’inquiète pour autre chose. Tentative d’explication.

« Appartenir » à la vie privée , ou « relever » de la vie privée, n’est une propriété intrinsèque. Une date de naissance ou une passion fétichiste ne « sont » pas d’emblée des éléments privés ou non. Ils ne relèvent pas en soi de la vie privée.

À l’inverse, une chaise est d’emblée une chaise, un chat d’emblée un chat : « être ou non une chaise » est une propriété intrinsèque d’un objet. Retourner la chaise dans tous les sens, elle reste une chaise. Changer le contexte, et votre date de naissance passe de la vie privée à la vie publique.

Conséquence : il est illusoire de protéger sa vie privée comme un trésor. La vie privée n’est pas un ensemble de chose (des données personnelles, des centres d’intérêts) qu’on pourrait lister, séparer des autres aspects de nos vies, puis protéger à part. Au contraire, la vie privée est une réalité fluctuante, extrêmement sensible au contexte.

Dans un bar à 1h30 du matin, à coté du lourdaud qui écoute et commente la conversation, à peu près tout devient vie privée. Entre amis ou avec des collègues, certaines choses le seront ou non. C’est le contexte qui fera considérer, à un moment, que telle information est, à ce moment, privée ou non.

Tout ce qui nous concerne et tout ce que nous faisons pourrait être dit « relatif à notre vie privée ». Dans le même temps, les exacts mêmes éléments pourraient êtres pensés comme « données publiques ». Vue ainsi, la « vie privée » ne peut pas être protégée par des machines. Elle ne peut pas être comprise par des machines. Elle désigne quelque chose qui touche à nos rapports humains.

Si vraiment on peut protéger la vie privée, c’est grâce aux autres. Ce qui protège ma vie privée, c’est le fait que ceux qui m’entourent ne diffusent pas les informations qui me concernent sans retenue. Qu’ils comprennent que, selon les contextes, ils peuvent ou non diffuser certaines choses qu’ils savent de moi. Et pour le coup, la protection de la vie privée est déjà plus avance qu’on croit.

——–

Crédits Photos : Private, par HolsterR (CC-BY-NC-ND 2.0)

Publicités

Une réflexion sur “Protéger sa vie privée (ou pas)

  1. Protéger sa vie privée ? Vraiment ? – 512KO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s