Augmenter la liberté (des autres)

La liberté rend libre. Un individu libre peut rendre plus (ou moins) libre un autre individu. La liberté des uns participe à la liberté des autres. Et, ça, ça nous envoie directement chez les mecs de la culture libre.

Dans le dernier billet, j’ai dit que la liberté étant quelque chose d’échangeable. On peut échanger des libertés contre d’autres, et on peut renoncer à certaines libertés au profit d’autrui. Quand j’achète quelque chose, j’abandonne la liberté que me procure mon argent pour obtenir celle que me procure l’objet acheté. Quand je donne quelque chose à un ami, quand je prête une des mes affaires, je renonce (temporairement ou pas) à certaines libertés.

La liberté rend libre (les autres)

Autrement dit, la liberté rend libre. Un individu libre peut rendre plus (ou moins) libre un autre individu. La liberté des uns participe à la liberté des autres. Par son action, par ses choix, tout individu agit sur la liberté de ceux qui l’entourent. Pensez à la tolérance en matière de religion ou de sexualité. Celui qui est tolérant envers la religion des autres, qui les laisse s’exprimer et suivre leurs pratiques rend les croyants plus libres. Imaginer l’inverse permet de s’en convaincre. Qui pense qu’on n’affecte pas la liberté des autres lorsqu’on les stigmatise et les discrimine ?

Si vraiment on peut penser la liberté de cette façon, alors les libertés individuelles forment un réseau. La liberté d’un individu n’est jamais relative uniquement à ses capacités propres, prises indépendamment d’autrui. Être libre, c’est à la fois disposer des certains pouvoirs, de capacités propres, et être rendu libre par les autres. Les actions et les choix de chacun augmentent ou amoindrissent la liberté des autres.

Conclusion : ceux qui aiment la liberté devraient chercher à augmenter celle des autres. Si vraiment la liberté vous semble une valeur essentielle, vous devriez utiliser la votre pour augmenter celle d’autrui. Vous ne vous sentirez pas plus libre, mais vous le serez sûrement. Contrairement à ce qu’on peut penser immédiatement, la liberté n’est pas une affaire individuelle.

Puisque chacun dispose d’une quantité de liberté, chacun peut agir sur la liberté des autres… Et chacun peut aussi décider de maximiser sa liberté propre au détriment de celles des autres. Dans ce cas, la liberté dont on dispose s’obtient par privation, en limitant les libertés des autres.

Le Libre rend libre (tout le monde)

À ce niveau, je pense que tout le monde a compris l’idée. Le logiciel libre et les licences libres rendent libres. Ils rendent libre la société et les individus. Même ceux qui n’ont aucune compétence technique. Ceux pour qui la lecture du code n’est simplement pas une possibilité. Ceux pour qui la différence entre le libre et le reste n’apparaît pas.

Pour le dire autrement, même l’utilisateur « de base » augmente la liberté des autres. Parce qu’un logiciel libre sans utilisateurs produit moins de liberté qu’un logiciel libre avec une forte base d’utilisateurs.  Pour être plus libre, il faut être plus à être libres. Et si les novices ne voient pas immédiatement la liberté qu’ils gagnent dans le Libre, il vaut peut être le coup qu’il voient la liberté qu’ils donnent.

————

Crédits Photos : Sharing, par Toban Black (CC-BY-NC 2.0), remixé par /O/P/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s